23 février 2013

Enfance

Enfance

9 février 2013

Mousse

Mousse

5 février 2013

La famille, déclaration au monde

En ce moment, nous entendons beaucoup parler de loi permettant d'épouser une personne du même sexe que soi. Beaucoup de gens sont contre cette loi. Et beaucoup d'autres gens sont pour cette loi. Et ça papote, et ça se chipote. Les pour sont vachement pour, les contre sont vachement contre, tout le monde crie et personne ne s'écoute. Du coup, je ne vais pas argumenter ici, car premièrement ça se servirait à rien étant donné que personne ne s'écoute, et deuxièmement ce n'est pas du tout l'objet de ce blog.
En revanche, j'ai très envie de partager ce que je ressens à ce sujet. En effet, le point de vue de l’Église sur le sujet est claire, et on peut le trouver dans un texte qui fut écrit par le prophète et les apôtres en 1995 : La famille, déclaration au monde. Je ne vais pas recopier ici le texte intégrale, mais je vous invite à le lire, car il est empli de sagesse ; et suivre les recommandations qui y sont données conduit à un bonheur durable.
La famille est ordonnée de Dieu. Le mariage entre l’homme et la femme est essentiel à son plan éternel. Les enfants ont le droit de naître dans les liens du mariage et d’être élevés par un père et une mère qui honorent leurs vœux de mariage dans la fidélité totale.
Voici ce qu'enseigne l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours à propos du mariage. Voila ce que je crois être vrai. Je ne vais pas entrer dans des explications compliquées pour tenter (très probablement en vain) de vous convaincre que ces choses sont vraies. La seule chose que je peux faire, c'est inviter chacun à prier, et à demander sincèrement à Dieu, si ces choses viennent de Lui. Je sais que Dieu répond aux prières.
Un bon ami a très bien décrit ce que je ressens lorsque j'essaie d'expliquer ces choses :
Pour moi, le mariage unisexe c'est comme un excès de vitesse sur une route de campagne. Je suis passager sans permis et je regarde le jeune pilote décider d'aller plus vite. Un vieil homme d'une grande expérience en qui j'ai confiance m'a dit que aller trop vite c'est mal, mais il ne m'en a pas dit plus. Je peux moi-même chercher des raisons à ce qu'il m'a dit pour argumenter avec le pilote et les autres passagers, mais à part mon imagination et ce que quelqu'un d'autre m'a dit, je n'ai aucune preuve... "c'est mauvais pour les pneus" "on va consommer plus"... Mais jusqu'à ce qu'il y ait l'accident, tout le monde va rire de moi et dire qu'il n'y a que des bonnes conséquences : on arrivera plus vite. En attendant je suis dans la voiture et je m'inquiète pour tous ses occupants...
J'aime beaucoup cette parabole, car elle est très proche de ce que je ressens. Un tiraillement entre ce que je crois être vrai, et vouloir faire plaisir à ceux que j'aime. Et le seule remède à cette situation, c'est l'amour. Aimer les gens, même si on n'aime pas ce qu'ils font. C'est cela, l’Évangile.
Alors à toi qui grignote ce cookie, je ne te demande pas de me croire sur parole, mais je te demande de téléphoner à mon vieil ami sage : prie.

26 janvier 2013

Enfance

Enfance

12 janvier 2013

Bicyclette

Bicyclette

29 décembre 2012

Glace

Glace

16 décembre 2012

Enfance

Enfance

1 décembre 2012

Décorations de Noël

Aujourd'hui, premiers décembre, on sort les décorations de Noël :)

Grenoble by night

17 novembre 2012

Frozen

Mon par-brise était gelé ce matin, c'était très joli.

Frozen

3 novembre 2012

Pivoines

Un magnifique bouquet de Pivoines.

Pivoines

30 octobre 2012

Accordeon

Accordeon

26 octobre 2012

Pistaches

Pistaches

18 octobre 2012

La déforestation va-t-elle réellement profiter à l'humanité ?

déforestation En ce moment, je travaille sur l'étude de la déforestation de la foret amazonienne. L'une des plus grande cause de la déforestation est l'agriculture. On déboise pour pouvoir mettre des champs. En lisant des articles, je constate qu'une idée est récurrente : il faut plus de surfaces agricoles pour nourrir la population mondiale, pour permettre aux 925 millions de personnes dans le monde qui ne mangent pas assez pour être ne bonne santé, d'enfin se coucher le soir avec le ventre plein (ou du moins pas vide).

Ma question est : est-ce que le fait d'augmenter les surface cultivables, et donc d’accroître la production, va réellement permettre de nourir les affamés ? Honnêtement, je pense que non. gaspillage

Nous avons la culture du gaspillage ! Nous nous plaignons de la crise, mais nous vivons dans l'abondance. Et je crois que plus nous produirons, plus nous gaspillerons, t'en pis pour les morts de faim... En moyenne un français jette 20Kg d'aliments par an. Et nous considérons cela comme normal, c'est notre mode de vie.

Je ne connais pas la solution à ce problème, je ne sais pas ce qu'il faut faire pour mieux répartir les aliments dans le monde. Mais non, la déforestation n'est sûrement pas la solution.

11 octobre 2012

Éclaire

Pour prendre cette photo, il m'a fallu beaucoup de patience... Et quand cet éclaire est tombé, ça a décoiffé !

Eclaire

6 octobre 2012

Manège

Lors de la fête du village, il y en a pour les petits comme pour les grands.

Manège

5 octobre 2012

Arbre

arbre

La langue de l'amour

29 septembre 2012

La neige

Une belle photo prise au Cirque de Saint-Même.

Neige

26 septembre 2012

Sortez de Babylone

J'aimerais partager avec vous une écriture qui se trouve dans le livre des Doctrine et Alliances, dans laquelle Jésus enseigne son peuple par l'intermédiaire du prophète Joseph Smith :
Sortez d’entre les nations, oui, de Babylone, du milieu de la méchanceté, qui est la Babylone spirituelle. Mais en vérité, ainsi dit le Seigneur, que votre fuite ne se fasse pas en hâte, mais que tout soit préparé devant vous; et que celui qui va ne regarde pas en arrière de peur qu’une destruction soudaine ne s’abatte sur lui.
D&A 133:14-15
Babylone était une ville de Mésopotamie, dont il ne reste que des ruines aujourd'hui. Elle est souvent utilisée dans les écritures pour symboliser la méchanceté du monde.
Le Christ nous demande de sortir de la Babylone spirituelle. Il ne s'agit pas là de quitter un lieu. De partir de notre maison, de notre ville ou de notre pays. Mais il nous demande de quitter un état : l'état charnel et pécheur dans lequel nous vivons. Et croyez moi, c'est bien plus difficile. Car nous sommes des humains, des êtres imparfaits qui passons nos journées à être charnels et à pêcher. Je ne dit pas que nous enfreignons les grands commandements de Dieu,que nous tuons et volons. Mais qui d'entre nous ne s'est jamais énervé au volant de sa voiture, ou en se faisant dépasser dans la queue dans un magasin ? Qui d'entre nous n'a jamais été jaloux, ou n'a eu une parole mal placée ? Nous péchons tous. Or le Seigneur nous demande de sortir de cet état de pécher, de le fuir !
Mais les mots qui m'ont le plus touché dans cette écriture sont "que votre fuite ne se fasse pas en hâte, mais que tout soit préparé devant vous". Jésus-Christ sais que nous ne sommes pas capables de quitter cet état pécheur d'un seul coup, du jour au lendemain. Et il nous dit de ne pas le faire en hâte. Cela ne veux pas dire que nous ne devons rien faire, et espérer changer d'un seul coup plus tard ! Ne pas ce hâter ne veux pas dire procrastiner ! Mais cela veux dire travailler chaque jour à devenir meilleur, à abandonner notre nature charnelle, à devenir un peu plus divin, un peu plus comme Lui. Sortir de Babylone est un processus, nous nous transformons peu à peu, jusqu'à devenir comme Dieu.
Faisons les choses en ordre. Dieu nous donnes les moyens pour changer notre nature, mais il ne nous forcera pas. Il nous bénira tout au long de notre long chemin vers la perfection, un chemin difficile mais qui conduit au réel bonheur : celui de gouter à la joie de l'exaltation.

4 septembre 2012

Direction

Alors que je me promenais, un robot martien (un ami de Curiosity) est venu me voir pour l'aider à trouver sa route. J'ai bien essayé de lui indiquer le bon chemin, mais sa carte était assez vieille ! J'espère au moins lui avoir donné la bonne direction... Direction

- page 2 de 5 -